La princesse parfaite


Ce livre est rose et brille et raconte l’histoire d’une princesse. Mais, sous le brillant, de délicieuses impolitesses pleines de beautés et d’indélicatesses. Dans les images, les mots, l’histoire !
Je m’explique : la Princesse qui naît s’appelle « Perfection ». C’est le don que lui a fait sa marraine, Margareth. Cette fée, ancienne amoureuse du Roi, s’est enfuie juste avant de se marier, quelques années plus tôt. Entre temps, le roi a trouvé une autre épouse et a eu une fille, absolument parfaite. La veille des ses 16 ans, Perfection apprend qu’elle n’est pas obligée d’être parfaite. Qu’à cela ne tienne, c’est la révolution au palais ! Faites vos jeux, rien ne va plus, la princesse fait ce qu’elle veut !
Avec les images de Valérie Dumas, on est plongé dans un univers très féminin, jusqu’au bout des ongles. Au milieu des matières travaillées, des couleurs pétantes et des tissus lourds et confortables, on pourrait presque entendre des confidences de filles en chuchotis, des rires et de fausses offuscations, juste pour le plaisir d’une pruderie feinte. Un peu de goujaterie tout de même : l’unique figure masculine de l’histoire est le Roi Jean-Claude, chauve, avec une boucle d’oreille. Plus petit que les femmes, ses yeux arrivent juste à hauteur des décolletés. Ces pages regorgent de tous petits détails très drôles qui se perdent dans la richesse et l’opulence des illustrations. L’ensemble laisse une impression de ridicule, sans qu’on sache vraiment pourquoi !
Le texte de Frédéric Kessler est à l’image des images, mais avec les mots. Un véritable conte de fée, avec tout ce qu’il faut : un roi, une reine malade, une marâtre, une belle princesse, un prince charmant, une fin heureuse. Les codes du conte sont un peu transformés, disons qu’on déroge à la tradition classique. L’écriture de Frédéric Kessler est drôle, son style colle aux images, c’est apprêté, ça semble précieux et enrubanné et il y a, glissées dans les belles phrases, de délicieuses expressions qui prêtent vraiment à sourire. Allez, juste une pour le plaisir : « font les fées d’une seule voix, en se levant comme un seul homme ».
Cet album est un petit bijou tant il regorge de niveaux de lectures et d’humour. Certes, ne nous y trompons pas, les filles, petites et grandes y trouveront davantage leur « conte » que les garçons !
Ne boudons pas notre plaisir ! Et puis c’est une histoire qui peut aussi faire réfléchir.

Lisa



  • Auteur : Frédéric Kessler
  • Illustrateur : Valérie Dumas
  • Éditeur : Thierry Magnier
  • Parution : 2010
  • Prix : 16 €

  • Âge : Moyens
  • Genre : Album
  • Thématique : Conte détourné / Drôle / Princesse / Prince
  • Type de lien :