L’étrange zoo de Lavardens


On doit être au XIXè, voire tout début XXè siècle.
Monsieur le vicomte n’a plus un rond. Il continue cependant à avoir le comportement d’un grand. Chaque dimanche il grimpe dans sa voiture et visite, je cite l’auteur, ""ses" gens".
Et c’est sur ce chemin-là que Monsieur fait la rencontre de sa vie.

GIF - 72.6 ko
l’étrange zoo de Lavardens
© Dedieu, Seuil jeunesse

Il a alors l’idée de créer un zoo avec des animaux exotiques.
Tout s’enchaîne ensuite très vite. Monsieur mène son affaire en véritable businessman. Il faut faire de l’argent absolument et regagner gloire et autorité.
Mais Monsieur aime les animaux, il s’en occupe, et bien. Alors, les animaux vont prendre leurs aises. Et bien !

GIF - 67.9 ko
l’étrange zoo de Lavardens
© Dedieu, Seuil jeunesse

La beauté est frappante.
Le ridicule est à l’honneur.

C’est vrai et c’est bizarre, c’est vrai que c’est bizarre

Cet album se présente comme un livre de photos souvenirs racontant une histoire vraie. Il a le charme des vieux livres sur lesquels on a envie de passer la main pour enlever la poussière. On est tout tremblant à l’idée de découvrir ce qu’il renferme. On a les mains moites et les pieds poites, enfin, on va savoir ce qui s’est réellement passé.

Et puis quand même, on se pose des questions sur la véracité des faits évoqués. Plus on avance dans le récit, plus l’étrangeté s’installe. L’équivoque est malignement entretenu, car le texte est souvent en léger décalage avec l’image.
On nous parle d’étranges créatures.

GIF - 44.5 ko
l’étrange zoo de Lavardens
© Dedieu, Seuil jeunesse

Qui sont-elles réellement ?
De plus, l’identité de certains personnages est parfois bien trouble.

GIF - 38.8 ko
l’étrange zoo de Lavardens
© Dedieu, Seuil jeunesse
GIF - 44 ko
l’étrange zoo de Lavardens
© Dedieu, Seuil jeunesse

Et puis, on est toujours dans état un peu second quand on découvre des albums-souvenirs comme celui-là : l’histoire est racontée en accéléré alors que les images, elles, fixent les moments dans le temps. On est pris entre deux temporalités, l’imagination fait le reste.

La farce atteint son comble dans les images de la fin de l’histoire et les photos en fin d’ouvrage, gentiment prêtées par son ami Frédéric Marais.
Où est le vrai, où est le faux ?

Une histoire bien farfelue

Et très ironique de mon point de vue. Alors forcément ça suscite des interrogations et des curiosités.
Dont celle de se regarder dans un miroir en pensant très fort à un animal. Ou en faisant des grimaces.
Lire ou relire Zoo de Dedieu peut-être amusant.
Penser à observer les comportements animaliers peut être très instructif.

Ou sinon, on peut se passionner pour l’histoire des ménageries au XIXè siècle, relire avec délectation les Fables de Lafontaine et découvrir ou redécouvrir ce qu’est l’anthropomorphisme.

Voilà le blog de Monsieur Dedieu.

Lisa Bienvenu



  • Auteur : Dedieu
  • Éditeur : Seuil jeunesse
  • Parution : Octobre 2014
  • Prix : 18 €

  • Âge : Tout public
  • Genre : Album
  • Thématique : Animaux / Bestiaire / Identité / Science
  • Type de lien :