Peter Pan


Peter Pan, le charmant souriant, l’adorable fée clochette, un peu coquinette sur les bords. Le ridicule Capitaine Crochet, bon bougre malgré tout parce qu’il nous fait bien rire. L’aventure merveilleuse que vivent ces enfants sur l’île...

Exit cette image. Stop.

Peter Pan reste un enfant parce qu’il ne veut pas grandir. Il cherche désespérément un baiser, celui que sa mère ne lui a jamais donné.
Il est triste et extrêmement joyeux, adorable et épouvantable, profondément égoïste. La fée Clochette n’est que jalousie et peut tuer pour garder le coeur de Peter. Wendy, sous ses airs bons et naïfs respire la dualité, jouant sur l’image de la mère, la grande soeur et l’amoureuse pour se faire apprécier de tous.
A mes yeux, deux personnages sortent de la dualité qui anime tous ces personnages. Nana et le Capitaine Crochet... ils ne servent qu’un seul et unique but.

Cette édition de Peter Pan nous livre le texte original dans son intégralité, traduit. La langue de James Matthew Barrie a des aspects faussement désuets : il joue sur la dualité des personnages et de compréhension du lecteur de son époque et d’aujourd’hui. C’est teinté d’ironie et de distance, de second degré. Ce qui n’enlève rien à la cruauté, la tristesse et le désespoir qu’il y a dans cette histoire magnifique.

Les illustrations de Régis Lejonc sont "joueuses" : merveilleuses et douces, caressantes, on sent presque dans chaque image poindre la lame d’un couteau. Les personnages nous apparaissent parfois comme des enfants, d’autres fois comme des jeunes gens. Les visages sourient de bonheur, comblés ou incarnent le mal, la vengeance. Les regards sont parfois extrêmement troubles et troublants.

Il existe de très nombreuses adaptations de Peter Pan, on ne garde curieusement en mémoire que celle de Walt Disney, somptueuse mais qui ne garde que le merveilleux et le positif de cette histoire. C’est assez paradoxal !

C’est magnifique parce que c’est tragique et oui, ça aussi c’est paradoxal...

Le seul regret que j’ai est que le livre ne soit pas plus grand et le papier plus mat...

Chronique radio, numéro 67, c’est par là.

Ou là directement

IMG/mp3/lisa67.mp3

Lisa Bienvenu



  • Auteur : James Matthew Barrie et Régis Lejonc
  • Illustrateur : Régis Lejonc
  • Éditeur : Gautier Languereau
  • Parution : novembre 2015
  • Prix : 25 €

  • Âge : Grands / Ados/Adultes
  • Genre : Album / Conte / Roman illustré
  • Thématique : Aventure / Enfance / Grandir / Imagination / Jeu / Merveilleux / quête / Rêverie / Société
  • Type de lien :