Non, j’irai pas !


Ils sont tous trop petits, leurs yeux dépassent tout juste le bas du bord du livre. Non, ils ne peuvent pas y aller, ce n’est pas possible.
Mais... hier ils étaient encore dans le ventre de leur mère, comment veux-tu qu’ils y aillent maintenant ?

La rentrée en maternelle est toujours un moment extrêmement délicat pour les enfants et les parents. Mélange de joie et de nostalgie pour les parents certainement. Peut-être la peur et l’énorme envie de découvrir un autre monde pour les tout-petits.

Dans cette histoire, cet étrange sentiment qui nous partage en figue et en raisin est parfaitement palpable :
- ce sont les enfants, un par un qui s’expriment sur des angoisses qui semblent là, à vue de nez très proches des réelles préoccupations des tout-petits. Ghislaine Roman avec son écriture sait traduire les interrogations ponctuelles, profondes, si uniques et universelles en même temps des tout-petits. Des questions qui vont droit au cœur.
- face au questionnement, Csil dessine un enfant-lutin, seul dans sa page, suffisamment particulier et universel pour qu’on ait envie de le prendre dans nos bras et le rassurer. Dans les images, les doudous, les lunes, les bonnets de nuit traînent, les cheveux dans les yeux, les lunettes beaucoup trop grandes, les masques de super-héros.

Petit à petit, le groupe classe se constitue, les regards méfiants se transforment en sourires et chacun finit par trouver son bureau.

C’est à fondre et ça raconte l’histoire d’une page qui se tourne dans la vie, en toute sérénité.

Juste avant celui-ci est sorti J’veux pas y aller, des mêmes auteurs aux mêmes éditions.
Peut-être vous pouvez jeter un oeil , Ghislaine Roman en parle.
Et , pour voir d’autres images de Csil.

Lisa Bienvenu



  • Auteur : Ghislaine Roman et Csil
  • Illustrateur : Csil
  • Éditeur : Frimousse
  • Parution : 2016
  • Prix : 13 €

  • Âge : Petits
  • Genre : Album
  • Thématique : Ecole / peur / Philosophie
  • Type de lien :