Denis Diderot, NON à l’ignorance


La collection

"Depuis toujours, il y a dans le monde des hommes et des femmes qui ont su dire NON à ce qui leur paraissait inacceptable".

C’est ainsi qu’est présentée la collection "Ceux qui ont dit NON"d’Actes Sud Junior, dirigée par Murielle Szac.
Elle existe depuis 2009.
Elle raconte, par une histoire de fiction, la vie d’hommes et de femmes qui ont mené des combats pour plus de libertés et de justice.
Après l’histoire, on trouve un petit dossier qui fait le lien entre les actions menées par les personnages et les répercussions sur notre monde d’aujourd’hui, nous inscrivant ainsi dans l’Histoire et nous montrant que nous aussi pouvons agir. On trouve également une bibliographie "Pour aller plus loin" et une chronologie, les grandes dates du personnage.

Diderot

Le dernier né raconte l’histoire de Denis Diderot, l’inventeur fou de l’Encyclopédie universelle. Cet homme qui s’est un jour interrogé, qui a douté du bien-fondé de ce qui l’entourait, qui n’a pas compris pourquoi tous les savoirs, les richesses du monde n’étaient pas partagés et qui y a remédié (avec de très nombreux collaborateurs) afin que chaque femme, chaque homme ait accès à la connaissance, puisse agir sur la vie, puisse ETRE complètement. Pas de sous-métiers, pas de sous-hommes ni de sous-femmes, l’intellectuel a autant besoin du maçon que le maçon du jardiner et vice-versa. Pas de savoirs qui prédominent les uns sur les autres car tout est lié. Pour nous le faire comprendre, Diderot invente le système des renvois, la base de l’Internet aujourd’hui avec le principe de l’HTTP, Hypertext Transfer Protocol. Système des renvois qui sert également à détourner la censure... les censeurs ne vont pas nécessairement chercher, par exemple, la critique de la religion à l’entrée "bure". Cet exemple est fictif, simplement pour vous montrer l’ingéniosité et la ténacité de Diderot pour pousser les gens à réfléchir et à remettre en cause l’ordre établi.

C’est par l’anecdote inventée mais très pertinente que Raphaël Jerusalmy, passionné de Diderot, nous fait entrer dans la peau du personnage, afin que l’on suive et comprenne de l’intérieur, son engagement, les déclics de sa vie. Raconté de manière si simple, on s’aperçoit vite que les grands combats partent souvent de petites choses à la portée de tous. Les enfants, les adolescents peuvent l’éprouver vraiment.

J’émets une réserve sur le fond du dossier, ça me titille un peu... oui Bill Gates, l’inventeur de Microsoft a œuvré beaucoup et le fait encore pour le partage des connaissances, la diffusion du savoir, l’éducation pour tous. Il mène de belles actions. Mais c’est Microsoft, qui a (encore beaucoup) le monopole des systèmes d’exploitation... gardons-donc l’esprit critique.
On prend tout de même conscience de ce qu’est Wikipédia et on découvre la force de Malala.

Ce livre donne de l’espoir, beaucoup et n’oublions pas que si la liberté d’expression connue comme telle aujourd’hui est écrite dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, elle prend sa source là, chez Diderot.
Aujourd’hui, ce n’est pas vain de le rappeler.

Lisa La Plumette



  • Auteur : Raphaël Jerusalmy
  • Illustrateur : François Roca
  • Éditeur : Actes Sud junior
  • Parution : 2015
  • Prix : 8 €

  • Âge : Grands
  • Genre : Documentaire
  • Thématique : Droits de l’homme / éducation / Liberté
  • Type de lien :